En vacances, on s’occupe de soi

Glass of wine and book on table outdoors


Je rentre tout juste de vacances et je suis pleinement ressourcée 😀

Lorsque l'on prend des vacances, c'est pour couper avec notre quotidien, pour s'aérer la tête, se détendre, prendre le temps...

On a tous nos vacances idéales:

  • Pour certains, c'est se reposer sur une chaise longue sur une belle plage de sable blanc avec un cocktail de jus de fruits bien frais.
  • Pour d'autres, c'est profiter d'un bon livre, faire des ballades dans la nature et pourquoi pas s'offrir un petit massage aux huiles chaudes.
  • Pour d'autres, c'est flâner dans une capitale, découvrir de nouveaux coins et paysages.
  • Pour d'autres encore, les vacances sont synonymes de visites culturelles.

 

Et bien pour moi, c'est un mélange de découvertes culturelles, de nouvelles expériences, de partage avec mon cher et tendre et de lâcher prise.

J'adore visiter l'envers du décor, des lieux et visites insolites," Paris comme vous ne l'avez jamais vu". En plus d'être enrichissant, ça permet d'avoir un autre angle de vue sur des choses que l'on connaît déjà.

Saviez-vous que l'on pouvait visiter les coulisses de la Tour Eiffel et pas seulement monter tout en haut? Saviez-vous que l'on pouvait monter en haut de Notre Dame à la nuit tombée, hors des visites touristiques, avec un guide qui vous conte des légendes urbaines sur les créatures gardant la cathédrale? Toute une histoire!

 

On pense spontanément que s'occuper de soi, par exemple, c'est s'octroyer un bon massage, ou s'occuper des racines de ses cheveux qui attendent depuis bien trop longtemps.

Moi je dis que s'occuper de soi... ça peut être très surprenant et ce n'est pas toujours faire ce que l'on pense. En se laissant guider, on s'aperçoit facilement que la Vie nous amène juste ce qu'il nous faut pour s'occuper de nous.

Et pour moi, ces vacances ont été guidé par: lâcher prise et sortir de ma zone de confort.

 

Sortir de sa zone de confort

zone-de-confort

Ça peut vous paraître tout simple, mais marcher sur une grille de métro en pleine rue, je ne pouvais pas! Et non, j'ai le vertige.

Sortir de ma zone de confort c'était, pour une fois, ne pas faire le tour de la grille et passer dessus. Et bien, après 4 jours, je passais en sautillant sur chaque grille que je croisais! (Bon, la première, je n'étais pas fière, je l'avoue!). Alors oui, la première fois, je reste figée quelques secondes devant cette grille en me disant que des millions de gens passent dessus chaque jour et que je ne risque rien. Puis, je me dis (la peur me fait dire) que justement, elle doit s'affaiblir cette grille à force de voir passer des gens dessus. Puis, je souffle un bon coup, me rendant compte que ces pensées ne sont là en réalité que par ma peur et que ce n'est pas la réalité. Je passerai sur cette grille! Je n'arrive même pas à savoir de quoi j'ai peur en fait: de tomber? J'en suis même pas si sûre... le temps de chercher la réponse, j'étais déjà de l'autre côté! :p :p :p

I DID IT!!!!  

 

Sortir de ma zone de confort, c'était aussi faire quelque chose pour la première fois: quelque chose que je n'avais jamais fait (et jamais entendu parler d'ailleurs): un escape game (jeu grandeur nature où l'on doit résoudre des énigmes afin de sortir de la pièce dans laquelle on est "enfermé")

En général, lorsque je ne sais pas ce qui m'attend, j'ai tendance à stresser un peu (surtout que l'on vous bande les yeux avant d'entrer dans le jeu! arf!)... Ahhhhh la peur de l'inconnu!

Au lieu de figer cela, je décide d'aller de l'avant, de respirer à fond et de me lancer... pourquoi cette peur de toute façon? Je lâche prise, je me laisse guider, je me dis que c'est une expérience de plus et je décide de m'amuser!

 

Si je lâche ma peur, il reste quoi?

Un moment de détente, d'amusement, de réflexion... c'était absolument génial! On y est retourné dans la semaine tellement on s'est éclaté! Quelle fabuleuse aventure.

 

Je ne vais pas vous raconter d'histoire, des vacances comme celles-ci ne sont pas vraiment reposantes! Je rentre courbaturée, certes (merci les 450 marches de Notre Dame), mais le cœur léger, car j'en ai lâché des choses. Je me suis remplie de nouvelles expériences, d'idées toutes fraîches. J'ai pris du recul, j'ai chanté dans la rue, j'ai marché sur des grilles de métro, j'ai pris des photos, j'ai frissonné le soir dans la rue, j'ai parlé aux arbres, j'ai vu la ville de très haut, j'ai vu les choses sous un nouvel angle, j'ai repris des photos, j'ai ri, j'ai joué avec des chats dans un café... J'ai simplement remercié de ce que je vivais car c'est comme ça que l'on grandit.

 

Et vous, que feriez-vous pour sortir de votre zone de confort? Même un baby step... Un pas à la fois... Faîtes-vous confiance 🙂

  

IMG_1510

IMG_1502

 

 

IMG_1438

 

IMG_1331IMG_20150409_184746

IMG_20150409_192152

 


 

Et surtout, laissez-vous guider, vous savez instinctivement ce qui est bon pour vous

Amicalement,

Laure

 

Vous avez aimé cet article? Partagez-le!

Article pouvant vous intéresser: Time to detox: les 7 conseils pour être en forme

Article pouvant vous intéresser: Et si la maladie n'était pas un hasard? Le corps nous parle

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *